Suspicion de légionella ? Curatec est aussi là !

curatec traitement eaux usees chauffage sanitaire diagnostique canalisation 288

La légionella pneumophila…c’est quoi ?

Il s’agit d’un bactérie ! Sa transmission se réalise par inhalation d’aérosols (gouttelettes de 1 à 5 microns) et contamination des poumons.

On pourra donc être contaminé en prenant une douche, mais pas en buvant un verre d’eau, puisque la bactérie ne survit pas dans l’estomac.

Sont considérés comme des équipements à risques :
– les installations d’eau chaude sanitaire (via les douches),
– les tours de refroidissement de climatisation,
– les bains à remous et jacuzzis,

Elle se loge tout particulièrement dans certains “habitats” :
– dépôts de boues, de calcaire, de produits de corrosion,
– biofilm (micro-organismes) sur la surface interne des réservoirs et tuyauteries,
– eau stagnante,

On en déduits qu’un réseau de tuyauterie d’acier rouillé devient une installation “à risque” (la sortie d’eau brune au robinet après un arrêt de l’installation est un signe de corrosion de l’acier galvanisé)

Comment lutter contre la bactérie ?

Lire plus
curatec traitement eaux usees chauffage sanitaire diagnostique canalisation 286
A 50°C, 90% des bactéries en présence meurent dans les 2 à 6 heures.

A 80°C, 90% des bactéries meurent dans les 30 secondes…du moins dans les conditions de laboratoire…mais en réalité…
Elles peuvent exceptionnellement résister jusqu’à 80°C. En effet, elles créent de colonies dans les amibes, plus résistantes à la chaleur.
Les installations d’eau chaude sanitaire sont tapissées d’un dépôt visqueux, le biofilm, composé de micro-organismes, dont les amibes… au sens strict, un choc thermique n’est donc pas suffisant et totalement efficace.

Une solution radicale est alors nécessaire pour lutter contre la légionella !
Curatec assure le nettoyage et la désinfection des réseaux de distribution d’eau chaude sanitaire, par l’injection d’une solution, la mise en circulation de cette solution dans l’ensemble du réseau et le rinçage hydrodynamique des canalisations à l’issue.

Les éléments périphériques (flexibles de douches, filtres de robinets…) sont également traités pour assurer une parfaite destruction de la bactérie.